Qui je suis

Publié le

40 années de littérature, de critique ( cinéma et livres) de journalisme, revues et  hebdomadaires. Je suis né à l'étranger ( Pologne ) mais j'ai toujours vécu en France. Poésie, plus d'une quarantaine de titres, dont La scène primitive ( ed. de la Différence) l'Académie Goncourt  m'a decerné en 2006  sa Bourse de poésir pour toute mon oeuvre. Dernière en date : "La surprise du lieu " récits ( ed. de la  Différence. ) autres titres : L'Escalier des questions et Le réel d'à côté ( L'Amourier )  Corps à réinventer et La scène primitive ( Ed. de la
Différence)  Nouvelles de science-fiction  : le Commerce des mondes ,  1986, grand prix de la s cience-fiction française.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ericka Verba 24/06/2014 19:37

Cher M. Dobvinski,
Pour commencer, je vous souhaite de pardonner mon français tant faible. Je vous écris parce que j'ai fais des recherches sur la biographie de la musicienne et artiste chilienne, Violeta Parra. Dans
son livre El libro mayor de Violeta Parra, sa fille Isabel mentionne une critique vous avez écrit en 1964 qui fais mentionne d’elle, mais pas le journal dans lequel elle apparaît. L critique est
d'un spectacle qui a eu lieu dans le Théâtre de Plaisance (7 de Mai a 5 de Juin, 1964). Le concert consisté de l'oratorio profane « Vivre » par Jean Wiener interpreté pour les artistes Christine
Sevre, Eva Griliquez, Jean-Jacques Aslanian et plusieurs autres ainsi que Violeta Parra. J'espère que vous pourriez me donner quelques suggestions quant à où je pourrais trouver la publication de
la critique. J'ai hâte de la lire car je suis très intéressé en comment Parra a été perçu au cours de sa vie, et donc avant elle est devenue l'icône internationale qu'elle est aujourd'hui. Tout
conseil sera grandement apprécié. Merci
Ericka Verba
Professor
History Department
California State University Dominguez Hills
everba@csudh.edu

Alexis 14/08/2010 20:00


Cher Monsieur,
J'effectue actuellement des recherches sur le mouvement lettriste et je trouve un poème de vous, paru sous le nom de Charles Dobre, dans l'unique numéro de "La Dictature lettriste" en juin 1947,
son titre m'intrigue : "Harpe en forme de tavane".
Pourriez-vous m'éclairer sur le sens énigmatique de ce titre, à moins qu'il ne sagisse d'une coquille ?
Merci de prendre le temps de m'éclairer sur ce point en faisant appel à votre mémoire (63 ans nous séparent de cette publication !).
Avec mes meilleures salutations,
Alexis


Jacques Cloarec 13/04/2010 15:03


Jacques Cloarec serait heureux d'avoir l'adresse de M. Charles Dobzynski pour lui transmettre un CD qui vient de paraître des chansons de Tagore dans les transcriptions d'Alain Daniélou en
référence à l'intéressante critique qu'il avait publiée dans "Aujourd'hui poème" en décembre 2005.
Avec ses meilleures salutations