PROVERBES IMPROVISES

Publié le

PROVERBES

Coeur sans langue n'a pas d'yeux
*
L'esprit souffle où il pleut
*
l'homme est un réseau pensant de puces
*
la frontière à passer vous dépasse
*
le corbeau déteint se trempe dans la nuit
*
contremplez la certitude, ce miroir sans tain
*
La source n'a qu'un souci : rejoindre la foudre.
*
Le bûcheron n'abat pas les arbres, il leur coupe la parole
*
On n'aime éperdument que ce que l'on a toujours perdu
*
La lenteur a pour effet de vous grossir, c'est une lentille
*
Il faut obliger l'haleine à nous soulever au-dessus de nous-même
*
Se méfier  du téléphone sans fil : il embobine celui des voix
*
Ma maison est si ancienne qu'elle en perd la mémoire
*
On ouvre un livre et c'est un paravent qui se déploie
*
Dans la cloche du soir l'orage trouve un refuge
*
Certains arbres sont des pianos préparés
*
La fenêtre curieuse se penche sur son passé

Commenter cet article